Mutuelles santé : mise en place de contrats « responsables »

Prévus entrer en vigueur en Avril 2015, le lancement des contrats de santé dits « contrats responsables » s’annoncent plus désavantageux, aussi bien en coûts qu’en contraintes,  pour les mutuelles santés. La refonte des complémentaires de santé a été voulue  par le gouvernement pour le renforcement des contraintes sur les professionnel de santé ainsi que les mutuelles santés. La facture devrait connaitre une hausse nette pour les mutuelles santés (0,3% selon le gouvernement contre 1% selon la Mutualité française). Il n’y aura pas de changement de coût important pour l’assurance maladie, effectivement, le coût sera constant pour celle-ci.

 santeforme26

La population défavorisée au cœur des préoccupations de la nouvelle refonte de la couverture de santé.

Les mutuelles ainsi que les professionnels de santé verront leurs contraintes alourdies par la mise en place des contrats responsables. Effectivement, les dépassements d’honoraires pour les médecins et les prix exorbitant en matière de lunetterie seront limités. Ces mesures voulues par l’actuel régime souhaite en effet que les français aient plus accès aux complémentaires de santé. La population en situation difficile a été également ciblée, notamment en matière d’aide aux complémentaires de santé avec des garanties revues à la baisse. La population dite « vulnérable » aura des complémentaires de santé élargies, donc plus étendues.

L’optique et la lunetterie ne seront plus aussi onéreuses.

Avec la mise en place des tarifs minimums et des tarifs maximums fixés dans le domaine de l’optique –lunetterie, les prix feront l’objet d’une surveillance accrue. Les tarifs dans ce domaine se verront plus intéressants pour ceux qui souhaiteraient remplacer leurs lunettes, par exemple. En effet le tarif maximum plafonnera entre 470 et 850 euros et ce tarif sera compris entre 50 et 200 euros, minimum.

Avec cette nouvelle refonte, le gouvernement actuel alourdi les factures pour les mutuelles et les médecins. Les tarifs en matière de dépassement d’honoraires feront également l’objet d’une réglementation similaire que celle dans le domaine de l’optique-lunetterie. Il faut donc attendre comment ces mesures se répercuteront sur le système de santé ainsi que sur la population elle-même.