Nouvelles mutuelles de santé : vers un surallégement des charges pour les patients ?

Le domaine de la santé connait en France diverses réformes répondant plus ou moins aux attentes de la demande et de l’offre de santé.Ces diverses réformes visent ,à ameliorer La qualité des soins et proposer des couvertures collectives interessantes pour les soignants et les soignés. Les mutuelles de santé s’inscrivent dans ces optiques.

santeforme29

Une mutuelle consensuelle pour les concernés : un casse tete ?

Il est difficile de satisfaire les parties prenantes de la santé quand il s’agit des mutuelles .Trouver un juste milieu répondant aux désideratas des soignants et des soignés est souvent au centre des préoccupations des décideurs .Chaque type de mutuelle ayant des avantages et des inconvenients , aussi bien pour les patients que pour les médecins.Les couts élevés des frais de gestion de certaines  mutuelles générant une grogne chez les médecins et se repercutent inexorablement chez les patients.

Objectifs : Soulager les patients , satisfaire les médecins

Avec la Médecine libre, une mutuelle lancée par les médecins, le rapport « qualité-prix » des soins tend à s’équilibrer , au bonheur de tous. Chacun y trouve son compte : la gestion des mutuelles ne connait plus de surcout pour le régime sanitaire et le patient peut être satisfait de la qualité des soins au juste prix. Le lancement de cette mutuelle pourrait soulager les portefeuilles des futurs patients, déjà durement touchés par la crise actuelle. Effectivement, elle prône l’optimisation de la qualité des soins et ambitionne  la satisfaction des patients et celle des professionnels de santé.

Les nouvelles mutuelles devraient débloquer le mécanisme du système de santé, en France et offrir des soins a un cout raisonnable pour tous ceux qui en ont besoin. Certes la santé est toujours un facteur de dépense chez les ménages mais grâce aux offres proposées par les nouvelles mutuelles , se soigner ne devrait plus etre un long calvaire. On est encore loin de la gratuité des soins , mais ces réformes constituent un pas vers un idéal social.