Est-ce que les substituts nicotiniques sont pris en charge par la Sécu?

Auparavant, arrêter de fumer du tabac était chose impensable. Cette addiction est devenue pour les fumeurs compulsifs un geste quotidien. En 2017, 26,9 % de la population, compris entre 15 à 75 ans, ont déclaré avoir fumé régulièrement de la cigarette. Pour freiner ce phénomène, il existe des traitements médicamenteux prescrits pour les patients désirant sortir du tabagisme. Ces substituts, sont-ils prise en charge par la sécurité sociale ? Les réponses sont dans cet article.

Sécurité sociale : l’arrêt du tabac, est-il couvert ?

L’arrêt du tabac, est-il couvert par la sécurité sociale ? Aujourd’hui, il existe une alternative de soins pour traiter le tabagisme : les substituts nicotiniques.

Comme son nom l’indique, ces médicaments à base de nicotine ont été spécialement conçus pour soulager le manque ou les symptômes liés à l’arrêt de la prise de cigarette. Ils sont dérivés sous plusieurs formes à savoir :

  • Les patchs : appliquer spécifiquement sur une partie du corps pour une diffusion lente ;
  • Les gommes, comprimés, pastilles… : administrer par voie orale pour une absorption rapide ;
  • Des inhaleurs ou sprays buccaux : à injecter directement dans la bouche pour une action rapide ;

NB : Les substituts nicotiniques ont un dosage en nicotine plus ou moins important.

1- Les personnels de santé

Seul, un fumeur aura du mal à arrêter la cigarette. Mais avec de l’aide, il peut s’en sortir et vaincre la dépendance. La loi du 26 janvier 2016, réforme le système de santé français en octroyant une prise en charge du sevrage tabagique. Cet accompagnement implique un soutien psychologique plus un traitement médicamenteux. Par ailleurs, il doit être suivi par des professionnels de santé tels que :

  • les sages-femmes ;
  • les infirmiers ;
  • les masseurs-kinésithérapeutes ;
  • chirurgiens-dentistes, etc.
  • Les traitements nicotiniques sont faits pour éviter au maximum les éventuelles rechutes.

2- L’Assurance Maladie

L’arrêt du tabac est également couvert par l’Assurance Maladie. Cette dernière rembourse sur prescription les substituts nicotiniques. Depuis le 1er janvier 2019, 65 % des traitements liés par substituts nicotiniques sont désormais remboursés par l’Assurance Maladie.

Auparavant, le montant de la prise en charge était plafonné à 150 euros par an. Maintenant, comme annonce le plan « Priorité prévention » et le Programme national de lutte contre le tabagisme, les démarches sont désormais simplifiées.

3- Les officines

Les pharmacies ou officines peuvent dispenser en avance les frais associés aux substituts nicotiniques. Le nombre de personnes qui ont souscrit au traitement a augmenté, grâce à cet allégement financier.

NB : le prix de ces produits est donc affiché au même tarif sur tout le territoire français et les patients n’ont plus besoin d’une ordonnance dédiée.

4- L’application « Tabac info service »

Une application téléchargeable sur smartphone est disponible pour tous ceux qui veulent suivre le traitement, un tabacologue sera à leur disposition. L’accompagnement est gratuit, mais aussi 100 % personnalisé, car le degré d’addiction n’est pas le même pour les fumeurs.

NB : l’appli Tabac info service est un dispositif de soutien mis en place par la collaboration de Santé publique France, le ministère de la Santé et l’Assurance Maladie.

Traitement contre le tabagisme : quelle possibilité de substitution pour les substituts ?

Groupe générique :

Le pharmacien peut substituer les substituts remboursables dans les cas suivants :

  • une prescription en nom de marque : produit prescrit princeps ou autres produits génériques ;
  • une prescription en dénomination commune.

Pour une prescription en dénomination commune, le pharmacien peut délivrer une spécialité figurant dans un groupe générique, en respectant les conditions prévues par l’article L. 162-16 du CSS. Il s’agit de bien suivre les indications concernant le dosage et la forme galénique.

Listes des substituts nicotiniques prises en charge

Vous pouvez consulter le lien suivant pour connaître en détail les noms et le nombre de produits remboursés : listes des substituts nicotiniques remboursées par l’Assurance Maladie.