L’hypnose, une solution pour soigner la dyslexie ?

Considérée parmi les « troubles Dys », comme la dysorthographie, la dysphasie, la dysgraphie, la dyspraxie, la dyscalculie, la dyslexie fait également face à la déstabilisation de l’apprentissage. Cette maladie affecte spécifiquement les enfants et les adolescents. Selon les statistiques, elle peut toucher jusqu’à 10 % de la population mondiale, ce qui justifie qu’elle existe bel et bien même si sa dénonciation se fait de plus en plus rare. Heureusement, diverses démarches ont été conçues pour vaincre ce trouble, y compris l’hypnose.

Comment se manifeste la dyslexie ?

Semblable à la dysorthographie, la dyslexie est un syndrome reflété par une difficulté dans l’apprentissage du langage écrit.

Au tout début, elle se traduit par des incapacités sur l’écriture : la personne a tendance à écrire très mal (écriture presque illisible) et à commettre de multiples fautes d’orthographes (généralement, à cause de l’inversion des syllabes). Selon quelques recherches, les mouvements d’écritures paraissent très durs, voire impossibles à faire pour cette personne.
Puis, de par ses incapacités sur la lecture, à l’écrit ou l’oral, la personne souffre. Cela s’exprime par l’incompétence de cette dernière à décoder les mots. D’où une lenteur considérable durant la lecture.
Ensuite, par une complication sur la mémorisation, ce symptôme justifie les deux autres cités ci-dessus, car plus la personne a du mal à retenir les éléments donnés, plus elle n’arrive pas à les reproduire.
Si le trouble persiste, il peut causer d’autres complexités : difficulté à parler normalement, difficulté à se souvenir des alphabets ou des jours de la semaine, difficulté dans l’apprentissage de nouvelles choses, diminution de l’estime de soi …

A noter que tous ces symptômes se constatent surtout sur élèves en classe primaires. Ainsi, les parents ainsi que les instructeurs doivent être vigilants pour que l’enfant puisse se faire soigner le plus rapidement possible.

Quel rapport entre la dyslexie et l’hypnothérapie ? 

Ne vous inquiétez pas, il existe plusieurs moyens de se délivrer de ce trouble : idéalement l’hypnose.

Reconnue parmi les thérapies les plus efficaces, l’hypnothérapie (utilisation de l’hypnose pour une raison thérapeutique) fait son éloge sur l’apaisement du stress, de l’anxiété ainsi que des troubles psychologiques. De ce fait, une des solutions performantes de la dyslexie est le recours à l’hypnose.
En prenant en compte que cette maladie atteint essentiellement les enfants, les parents se demandent probablement si l’hypnose serait le meilleur moyen de les soigner. La réponse est « OUI » ! Une personne peut se servir de l’hypnose, dès son plus jeune âge, comme technique de médication. D’ailleurs cette technique fonctionne, habituellement, plus facilement sur les enfants que sur les adultes grâce à leur « innocente » ouverture.

Comment l’hypnothérapie guérit-elle la dyslexie ?

Avant toute chose, il faut savoir que la dyslexie peut être considérée comme un blocage (au niveau de l’expression) pour une personne. Ainsi, le rôle de l’hypnothérapie est d’enlever cela pour permettre l’acquisition de nouvelles ressources et capacités. Durant le sommeil artificiel provoqué par l’hypnose, la personne se lâche en se débarrassant des pensées négatives (son handicap) pour recueillir de nouvelles et bonnes perceptions, mais principalement pour fortifier son estime de soi.

L’hypnothérapie n’est pas un jeu !

Effectivement, c’est un vrai travail exécuté par un expert de ce domaine. De ce fait, il nécessite la consultation d’un hypnopraticien. L’hypnose n’est surtout pas quelque chose que l’on peut regarder sur des supports pour ensuite la pratiquer sur soi ou une autre personne : elle peut devenir très dangereuse !

Attention !

La dyslexie est une maladie héréditaire ; ainsi, dans le cas où elle n’est pas soignée pendant l’enfance, elle pourrait avoir de lourdes conséquences à l’âge adulte : incapacité à apprendre des langues étrangères, difficulté à lire à haute voix, difficulté à écrire correctement (sans faute), difficulté sur la compréhension des expressions, inaptitude de rédiger et de prendre des notes, manque de confiance en soi, stress accentué, traumatismes, et bien plus encore…
Cependant, si vous remarquez quelque chose d’anormal, n’attendez pas ! Consultez directement un professionnel avant qu’il ne soit trop tard !